• Accueil

  • Comme la vidéo de mon Tour de Bourgogne 2016, je l'ai réalisée avec les moyens du bord et avec peu de connaissances techniques. Le résultat est moyen et certainement répétitif par rapport à la précédente mais j'ai pris du plaisir à la faire et souhaite vous la faire partager.

     

    Comptes rendus journaliers avec de nombreuses photos de ce petit voyage

     

     


    votre commentaire
  • La conclusion de mon premier voyage étant toujours d'actualité, je la remets presqu'en intégralité car elle reflète ce que i'ai vécu durant ces 11 jours :

    Conclusion

    Un voyage qui m’a permis de penser plus sereinement au jour le jour, de vivre simplement au rythme des coups de pédales, des paysages, des rencontres, du vent, du soleil, de la pluie… Une sensation de bien être en regardant un coucher de soleil, des espaces verts, un plan d’eau ou un oiseau. Une rencontre, ne serait-ce qu’échanger quelques phrases ou un simple sourire, peut être synonyme de bien être pour la journée. Rouler, avancer pour découvrir, pour apprécier, pour regarder tout ce que la nature propose, loin des voyages organisés, des locations ou du club med. J’ai expérimenté l’art de voyager lentement qui apporte toute une réflexion sur le sens de la vie, les priorités, la liberté de me déplacer comme bon me semble. Une liberté qui m’a tellement apporté que je n’ai pas tous les mots pour expliquer ce que j’ai ressenti et ce que je ressens encore. Je suis heureuse d’avoir effectué ce petit voyage et encore plus de l’avoir fait seule afin de me retrouver, de mieux me connaitre, de penser positivement et sereinement même si certains moments furent parfois difficiles. La force justement c’est de pouvoir surmonter les épreuves difficiles et d’en garder une expérience positive, ce qui permet d’aller vers l’avant, toujours l’avant. J’ai encore beaucoup de travail à faire dans ce domaine, ce n’est que le début ! J 

    Si vous n’avez jamais voyagé à vélo, j’espère que ce carnet de voyage vous donnera envie d’expérimenter à votre tour  cette merveilleuse sensation que de se déplacer par la force de ses jambes (et de sa tête !), à plusieurs ou seul-e en découvrant des régions, des pays, des continents, le monde. J’espère aussi qu’il donnera envie à des femmes de partir seule malgré les à priori des un-e-s et des autres, je vous y encourage vivement. Vous y gagnerez en confiance, en autonomie, en liberté, joie. Tout un beau programme, non ? Arrêtons de nous donner des limites parce que nous sommes des femmes… 

     

    Retour à l'introduction : cliquez ici


    2 commentaires
  • Alors, retour chez moi ce soir ou demain soir ? Vu l'heure tardive (9h30) à laquelle je pars, il me semblerait bien que la deuxième option l'emporte. Après moult hésitations et en fonction des panneaux de direction trouvés, je ne passe pas à Orléans. J'arrive à trouver un pont qui m'amène au nord de la Loire par Saint-Jean-le-Blanc puis Saint-Jean-de-Braye (une bonne partie de la banlieue orléanaise a des noms de ville en "Saint"). Je suis la D960 jusqu'à Madié qui est parallèle à la Loire et j'attrape au vol la D709 qui me permet de décoller vers le nord jusqu'à Fay-aux-Loges, la D9 jusqu'à Beaune-la-Rolande en passant par Vitry-aux-Loges, Combreux, Boiscommun. La D28 jusqu'à Puiseaux puis direction Milly-la-Forêt, au sud de l'Essonne (91). Avant j'étais rentrée en Seine-et-Marne (77) et changé pour la dernière fois de région, celle d'où je suis originaire : l'Île-de-France.

    Vers le cinquantième kilomètre je ressens une légère douleur au pied gauche. Je desserre un peu le lacet pensant que le problème vient de là. En fin d'après-midi la circulation s'intensifie. C'est le début du week-end ou de vacances pour de nombreux automobilistes. A Corbeil-Essonnes, il me reste environ 35 kilomètres à rouler et j'en ai déjà fait 135. La douleur s'intensifie et je comprends qu'elle vient de la position du pied sur la pédale alors je change de position pour l'atténuer. Cela fonctionne un moment. J'ai dû contracter une tendinite surtout qu'hier j'ai déjà roulé 100 kilomètres et que depuis ce matin je pousse plus que d'habitude sur les pédales pour arriver à Villejuif ce soir. Ah, moi, quand je me mets des objectifs dans la tête comme si ma vie en dépendait ! Je ne vous conseille pas de faire pareil !

    A Corbeil-Essonnes, c'est la N7. Je sais qu'une piste cyclable existe jusqu'à Ris-Orangis. Je l'utilise et c'est vraiment cool parce que je ne sens pas du tout la N7 surtout à cette heure-ci au moment des départs. La douleur est de plus en plus forte mais je ne peux que continuer à pédaler pour rentrer. Je sais que je vais souffrir durant les prochains jours. De Ris-Orangis je rejoins Draveil puis Juvisy-sur-Orge par les bords de Seine puis Athis-Mons. J'entre dans le dernière département, le Val-de-Marne avec la ville d'Ablon-sur-Seine puis Villeneuve-le-Roi. Beaucoup de personnes sont de sorties pour assister aux différentes animations avant le feu d'artifice. Je me perds à Villeneuve-le-Roi dans un quartier pavillonnaire. Je tourne, je tourne. Impossible de trouver un panneau qui ferait débloquer la situation. C'est à ce moment-là qu'il se met à tomber une grosse averse. Je ne vois quasiment plus rien avec mes lunettes trempées, la nuit, des flaques d'eau un peu partout que je vois difficilement. Je me retrouve involontairement à Orly et vois enfin un panneau "Choisy-le-Roi - Vitry-sur-Seine". Waouh, sauvée ! Il pleut toujours mais moins fortement. Je trace dans Choisy-le-Roi puis arrive à Vitry-sur-Seine et au bout d'un moment j'aperçois l'Hôtel de Ville et je sais où il est situé. Un peu plus à droite au carrefour, c'est l'avenue des Malassis, celle qui monte bien mais ce n'est pas grave car dans 2 ou 3 kilomètre je serai at home. Je monte doucement et je ne peux éviter les larmes aux yeux en arrivant devant le panneau "Villejuif". J'y suis presque ! Presque 1.000 kilomètres, une sacrée aventure ! Je monte les affaires en deux fois jusqu'au 4ème étage, l'ascenseur n'existant pas dans mon immeuble. Ma chatte Colombine m'attend derrière la porte d'entrée de l'appartement et me fais la fête à sa manière. Il est 23h30. Waouh ! 170 kilomètres dans la journée, un record pour moi !

    11ème et dernière journée : jeudi 13 juillet 2017 - 170 km

    11ème et dernière journée : jeudi 13 juillet 2017 - 170 km

    11ème et dernière journée : jeudi 13 juillet 2017 - 170 km

    11ème et dernière journée : jeudi 13 juillet 2017 - 170 km

     Conclusion : cliquez ici

     


    2 commentaires
  • C'est au moment de déplier la tente que des gouttes commencent à tomber puis s'arrêtent rapidement. Je déplie, range, charge le matériel et au moment de partir la pluie revient. J'imagine que ça va être de courte durée mais pas cette fois-ci. La journée commence bien, c'est une averse ! Mais heureusement, la pluie ne revient pas. Le K-way sèche rapidement, seules les chaussures mettront un peu plus de temps. Je continue la route menant à Blois qui est à 8 kilomètres. Je m'arrête vers Madon pour une pause petit déjeuner dans une aire de jeux et de repos.

    Petit tour rapide dans Blois, en Loire-et-Cher, puis je passe d'agréables moments sur les bords de la Loire jusqu'à Muides-sur-Loire. Je m'arrête à Beaugency pour déjeuner. Il est déjà 15h45 lorsque je repars avec une soixantaine de kilomètres au compteur. Orléans approche ! Je croise toujours autant de cyclotouristes et aussi quelques randonneurs et randonneuses avec de gros sacs à dos. La partie suivante jusqu'à Orléans est plate, lice et les kilomètres défilent. Les paysages sont magnifiques et plus dégagées que d'habitude. Cette partie est un must sur plus de 20 kilomètres et je m'en donne à coeur joie à pédaler. A noter qu'à l'approche d'Orléans le logo de la Loire à vélo est régulièrement opposé au sol pour montrer la direction. Cela fait vraiment plaisir, bravo ! Je m'arrête à Olivet pour rejoindre le camping municipal. Un fléchage pour vélo est indiqué pour se rendre jusqu'à la ville. J'ai par contre eu du mal à trouver le camping. J'ai un peu tourné dans la ville mais grâce à 3 personnes et à leurs indications j'ai réussi finalement à le trouver. Le camping est complet, argh ! Heureusement, il réserve des places pour les voyageuses et voyageurs à vélo et je vais pouvoir en bénéficier, youpi ! A partir de demain je quitte la Loire pour rejoindre l'Île-de-France. J'ai encore changé de département depuis quelques kilomètres en me trouvant désormais dans le Loiret, toujours dans la région du Centre Val-de-Loire.

    10ème journée : mercredi 12 juillet 2017 - 98 km

    10ème journée : mercredi 12 juillet 2017 - 98 km

    10ème journée : mercredi 12 juillet 2017 - 98 km

    10ème journée : mercredi 12 juillet 2017 - 98 km

    10ème journée : mercredi 12 juillet 2017 - 98 km

    10ème journée : mercredi 12 juillet 2017 - 98 km

    10ème journée : mercredi 12 juillet 2017 - 98 km

    10ème journée : mercredi 12 juillet 2017 - 98 km

    10ème journée : mercredi 12 juillet 2017 - 98 km

    10ème journée : mercredi 12 juillet 2017 - 98 km

    11ème journée et dernière journée : cliquez ici


    votre commentaire
  • Encore un départ tardif, à 9h45. Il est vrai que je suis en vacances, je ne peux pas m'imposer tous les jours des départs à 7 ou 8 heures et de rouler jusqu'à 19 ou 20h ! Il ne faut pas que ça devienne une corvée. Quelques gouttes de pluie sont tombées un peu avant que je me lève. A Tours, j'achète des timbres, des courses et retire de l'argent dans un distributeur. Dans la ville j'y dénombre pas mal de pistes cyclables, surtout sur les trottoirs (pas la meilleure option !). Je vois pas mal de cyclistes qui ne sont pas que des touristes, chouette ! Des parkings (arceaux) à vélo sont implantés un peu partout. A priori, la ville de Tours fait des efforts pour que le vélo ne soit pas qu'un loisir mais un moyen de transport à part entière. Je m'arrête devant la très haute cathédrale Saint-Gatien et en profite pour manger un copieux petit déjeuner sur un banc. Je ne suis pas très enthousiaste à visiter les grandes villes. Par contre, regarder un lac, le ciel, les nuages, les oiseaux ou les arbres, écouter le chant des oiseau ou le vent me procurent bien plus de plaisir. En partant de Tours je me trompe de rive et je suis pendant un moment une départementale qui me dévie un peu de la trajectoire. Je rejoins finalement le bon côté par Montlouis-sur-Loire avec bien entendu des kilomètres en plus que si j'avais utilisé les services de la Loire à vélo. Mais peu importe, je ne veux pas rentrer dans le rang ! :-) Les parties un peu éloignées de la Loire sont vallonnées et j'y prend goût une nouvelle fois.

    Amboise et son centre ville est blindé de monde, ville touristique par excellence avec son château. Je profite d'un lieu en hauteur avec un excellent panorama pour prendre des photos. De nombreux et nombreuses cyclotouristes sont dans la ville, je n'en ai jamais vu-e-s autant. En solo, à deux, en groupe, en tandem, avec des sacoches, des carrioles, de tout âge également. 

    Je continue ensuite pendant une vingtaine de kilomètres, les plus agréables pour moi, le long de la Loire ou pas. Parcours vallonné, des champs, des vignes, des arbres. Je m'arrête au camping municipal de Chaumont-sur-Loire, ville qui borde la Loire. Je m'attends à un tarif peu abordable. 5,62 euros la nuit. Et en plus le café est offert le matin à 8h30 ! Le moins cher et de loin depuis mon départ. Le terrain est spacieux. Il est seulement 17h30, un record ! Il est vrai que je n'ai  roulé que 66 kilomètres et avec le petit déjeuner copieux je n'ai pas fait de pause déjeuner. La routine : installation de la tente, du matériel, douche, lessive, dîner, écrire des cartes postales, lecture du roman de Stephen King. C'est agréable d'avoir du temps pour se poser. Je n'ai pas sentie une seule goutte de pluie de la journée. Parfois le soleil s'est invité.

    9ème journée : mardi 11 juillet 2017 - 66 km

    9ème journée : mardi 11 juillet 2017 - 66 km

    9ème journée : mardi 11 juillet 2017 - 66 km

    9ème journée : mardi 11 juillet 2017 - 66 km

    9ème journée : mardi 11 juillet 2017 - 66 km

    9ème journée : mardi 11 juillet 2017 - 66 km

    9ème journée : mardi 11 juillet 2017 - 66 km

    9ème journée : mardi 11 juillet 2017 - 66 km

    9ème journée : mardi 11 juillet 2017 - 66 km

    9ème journée : mardi 11 juillet 2017 - 66 km

    9ème journée : mardi 11 juillet 2017 - 66 km

    9ème journée : mardi 11 juillet 2017 - 66 km 

    10ème journée : cliquez ici

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique